Next Euskadi
Zure iritzia interesatzen daigu!

Artxibak

2020/07/20

En Hegoalde, EAJ-PNB continue d‘avancer

Dans un contexte difficile, en plein COVID-19 et avec une forte abstention, EAJ-PNB continue d‘élargir son influence dans les trois territoires d‘Hegoalde. Avec 31 sièges sur les 75 disponibles à Vitoria-Gasteiz, le lehendakari Urkullu a une nouvelle mandature de quatre ans pour relever une économie basque frappée par la pandémie.

rss Ezagutzera eman
En Hegoalde, EAJ-PNB continue d‘avancer

ARGAZKIA JAITSI

Deux semaines après les élections municipales en Iparralde qui ont vu EAJ-PNB maintenir ses résultats, EAJ-PNB a remporté les élections régionales en Hegoalde. Dans les trois capitales d’Euskadi, le parti a dépassé les 28 sièges obtenus en 2016 (et les 27 sièges de 2012). C’est un élu de plus pour chaque territoire (Alava, Biskaia et Gipuzkoa). L’objectif fixé a été atteint. Dans une campagne marquée par les thèmes de la sécurité, de la gestion de la pandémie et le soutien à l’économie, Iñigo Urkullu, le chef du gouvernement basque a reçu la confiance d’une grande partie de l’électorat basque. Les citoyens lui ont renouvelé leur soutien dans une période difficile.

Iñigo Urkullu et EAJ-PNV ont désormais quatre années pour travailler, dont trois sans élection. EAJ-PNB est définitivement en position de force : le parti a remporté cinq élections en un peu plus d’un an (les deux élections générales (législatives) l'année dernière, les municipales et régionales, les européennes et hier les autonomiques). EAJ-PNB sort donc renforcé des élections de dimanche. Les succès de ces derniers mois y ont contribué : en négociant avec Madrid que le Pays basque gère le paiement du revenu minimum vital ou le transfert de trois nouvelles compétences, en dépit des difficultés faites par EH Bildu et les freins du président Sánchez avec la réforme du travail. Dans cette position, EAJ-PNB a la possibilité de gouverner avec une majorité absolue s’il s’associe avec les socialistes du PSEE-EE (10 sièges). En face, EH Bildu qui a gagné 4 sièges au parlement basque s’érige comme le seul véritable représentant de gauche, profitant du recul de Podemos qui a perdu 5 sièges. EH Bildu se dit ouvert à des négociations pour participer à cette majorité… De son côté, le PP-Ciudadanos perd 4 sièges. La seule surprise a été l’élection d’une députée de Vox en Alava… Ce n’est pas pour autant un blanc-seing qui a été donné au gouvernement sortant. Avec une participation exceptionnellement faible (52,8 %), la plus faible de l’histoire des élections autonomiques, presque aussi faible que celui des municipales de 2020 en Iparralde, tous les scénarios auraient pu se réaliser.

Conscient du contexte fragile de ces élections, le lehendakari est prêt à se retrousser les manches et à se remettre au travail. La main est tendue aux partis qui voudront bien s’associer pour relever le pays. Les objectifs ont largement été exposés pendant la campagne : passer sous la barre des 10% de chômeurs, aider à l’entrée des jeunes dans le monde du travail (30 000 postes), revitaliser l’économie avec tout ce que cela entraine comme mesures et actions environnementales. Le développement de relations transfrontalières continuera d’être promu car il est aussi un des axes privilégiés du futur gouvernement.

Next Euskadi
Saltokiak
2017ko Ekainaren 11a eta 18aren Legebiltzarreko hauteskundeak - Programak jaitsi

Les Démocrates Basques
PDE-EDP
ADIERAZPENA
Europa: Krisialditik Itxaropen Berri baterantz. 
Berrantolatzeko garaia.