Artxibak

2023/05/05

Un engagement municipal au cƓur de l‘activitĂ© citoyenne (IV)

Si Sophie et Marie partagent un mĂȘme constat autour d‘une conscience citoyenne, Itziar insiste sur l‘utilitĂ© de lâ€˜Ă©chelon municipal pour rĂ©pondre aux problĂšmes des citoyens, en particulier en zone transfrontaliĂšre.

rss Ezagutzera eman
Un engagement municipal au cƓur de l‘activitĂ© citoyenne (IV)

ARGAZKIA JAITSI

Sophie s’est présentée en politique pour participer à l’amélioration du fonctionnement de l’action publique. Elle le fait pour aider à restaurer la notion de société et l’importance de la vie collective auprès de ses concitoyens. C’est une vision que partage largement Marie qui soutient que la démocratie a besoin de citoyens actifs. Il faut donc que chacun s’engage au moment où il peut le faire où il le souhaite. C’est ce qu’explique très bien Itziar : au contact des élèves, des parents, des problèmes concrets des familles, elle s’est construit une image de la société. A son niveau, la politique est le meilleur moyen de contribuer à rendre le monde meilleur ou du moins conforme aux attentes essentielles des concitoyens. C’est un choix parfois difficile individuellement mais qui est le fruit d’une véritable conviction. « La politique communale est chargée de résoudre pratiquement 80 % des attentes quotidiennes de ses habitants : écoles, voirie, centre social, hôtel pour les SDF, urbanisme, équipements publics et sportifs, organisation de la convivialité, stationnement, mobilité, problèmes frontaliers, etc..... Par conséquent, j’ai fait le choix de m’engager dans cette voie. J’ai représenté également notre parti aux élections législatives. Pour ce type d’élection, il faut beaucoup de courage pour accepter d’être candidate et pour expliquer les faibles résultats des votes. » explique-t-elle.

Au quotidien, dans son engagement municipal, sa présence dans les commissions Finances, éducation, Relations humaines, Culture et politique linguistique permet de comprendre les problèmes quotidiens des habitants de la commune. Egalement représentante d’Hendaye au Consorcio transfrontalier Txingudi Bidassoa, qui réunit dans un conseil communautaire les villes d’Hendaye, Irun et Hondarrabia, elle peut aussi prendre part à des problématiques particulièrement intéressantes pour gérer les problèmes communs aux institutions de la baie de Txingudi : son ensablement, les ports, la mobilité commune, les voies de passage « frontaliers », les migrants, les projets culturels. Comprendre le fonctionnement et rencontrer les élus de deux communes sœurs du Gipuzkoa est une source d’enrichissement personnel. Dans un territoire tel que le Pays basque, on ne peut pas décider seul de ce qui est bon pour tous, il faut se concerter avec son voisin. Ici, c’est passionnant. C’est une activité citoyenne et au vu des problématiques quotidiennes, c’est un engagement plus global : transfrontalier, basque et européen.

Photo : le quotidien de Marie marqué par l'engagement politique de son père, Jean Tellechea, à la mairie d'Urrugne et à EAJ-PNB.

PDE-EDP
ADIERAZPENA
Europa: Krisialditik Itxaropen Berri baterantz. 
Berrantolatzeko garaia.