Archives

02/10/2017

« La réponse par la violence à une demande politique, pacifique et démocratique du peuple catalan »

Le Parti Populaire et le Gouvernement espagnol « n‘assument toujours pas le problème majeur de leur modèle étatique ».

rss Ezagutzera eman
« La réponse par la violence à une demande politique, pacifique et démocratique du peuple catalan »

TELECHARGER LA PHOTO

Itxaso Atutxa, membre de la Direction Nationale d’Eaj-Pnb, a fait part en son nom, de l’inquiétude et du dégoût suscités par les événements du 1e Octobre, en Catalogne, alors que les citoyens étaient appelés aux urnes. Mme Atutxa a affirmé : « nous devons dénoncer la violence dans les villes, villages et rues catalanes, comme réponse à une demande politique, pacifique et démocratique du peuple catalan ».

« Depuis des semaines, nous réclamons un référendum établi d’un commun accord » a expliqué Mme Atutxa. « Nous exigions le respect du pouvoir de décision des institutions et du peuple catalan, parce que ce respect leur est dû. Deux modèles se sont affrontés. D’une part, celui qui veut exprimer librement, pacifiquement et démocratiquement sa condition de peuple. D’autre part, celui d’un gouvernement espagnol qui a négligé les Catalans, en refusant toute issue politique et démocratique à ce conflit ; le modèle de ceux qui face à un bulletin de vote, ont déployé la police dans la rue de façon dure et violente », a regretté la leader jeltzale.

Mme Atutxa s’est exprimée au nom de notre direction nationale. Critique, elle a dit que « le Gouvernement espagnol n’a pas été capable de donner une issue politique et démocratique à un conflit de plusieurs années et qui se poursuit, actuellement. Certains pensaient peut-être qu’il n’y aurait pas de 1e Octobre. Non seulement, ce jour est arrivé, mais en plus, l’aspiration catalane à une journée électorale normale n’a pas été rendue possible. Le plus grave : malgré l’engagement total des Catalans en faveur d’un processus pacifique et démocratique, le gouvernement espagnol a répondu par la violence ». Pour conclure son intervention, Mme Atutxa a rappelé que « la Catalogne est une nation et comme telle dispose de droits politiques. Ses citoyens ont le droit de s’exprimer librement. Et ses institutions sont légitimes pour convoquer le peuple catalan, comme ils l’ont fait maintenant, pour exprimer leur volonté de se définir, en tant que peuple ».

Interrogée sur l’impact des événements actuels en Catalogne concernant les relations entre Eaj-pnb, le PP et le gouvernement espagnol sur la négociation budgétaire, Mme Atutxa a été très ferme. « Face à l’extrême gravité de la situation que nous vivons, parler de budget serait frivole et irresponsable. Le budget général est actuellement le problème mineur qu’ait à gérer le PP et le Gouvernement espagnol. Le budget général de l’Etat est la dernière des préoccupations d’Eaj-Pnb. Le PP et le Gouvernement espagnol devraient se questionner sur la résolution de ce problème, et non se soucier de ses relations partisanes. Les autres partis espagnols devront également se positionner sur cette question. Le PP doit se centrer sur le modèle étatique. Un problème qui reste également en suspens dans d’autres parties de l’Etat, comme en Euskadi. Le PP et le gouvernement espagnol n’assument toujours pas ce problème de fond particulièrement grave ».

Points de Vente
Alderdi Eguna 2017
Elections législatives des 11 et 18 Juin 2017 - Télécharger les programmes

Les Démocrates Basques