Next Euskadi
Votre opinion nous intéresse!

Archives

03/06/2019

Hendaye et les mobilités transfrontalières

Hendaye et la Bidasoaldea sont en plein cœur du corridor atlantique et au centre de bien des projets. L’occasion de mieux connaître ce secteur dynamique de la mobilité.

rss Ezagutzera eman
Hendaye et les mobilités transfrontalières

TELECHARGER LA PHOTO

« Nous avons essuyé les plâtres »

Panpi Etchegaray, vice-président du jeune syndicat des mobilités Pays Basque Adour est fier d’avoir pris part au premier projet transfrontalier entre la nouvelle Communauté Pays basque et la Communauté Autonome d’Euskadi. Il s’agit de la rénovation de la gare d’Hendaye. « Ce projet coûte 12.2 millions d’euros. Nous avons essuyé les plâtres sur ce type d’initiatives. Nous avons appris à travailler ensemble avec des méthodologies différentes. D’autres suivront et pourraient se servir de notre expérience ». Il donne l’exemple des systèmes de garantie de paiement, assurés en direct par le Gouvernement Basque au Sud, alors qu’au nord, « nous ne fonctionnons pas de la même manière, avec en face des administrations centrales ». Eligible à un premier fond européen, ce projet a finalement été rejeté de peu par Bruxelles, après avoir franchi deux étapes dans le processus de décision. Le Gouvernement basque rompu aux mécanismes européens, a activé d’autres sources possibles de financements européens, Feder et Poctefa. Cette aventure humaine a permis à Panpi de connaître et de travailler avec un autre invité de la soirée, Imanol Leza, directeur général d’Euskotren.

Une autre première annoncée par Panpi Etchegaray : la mise en place d’une ligne Bayonne Donostia-Saint-Sébastien, avec dans le détail, un trajet en bus entre Bayonne et Hendaye et le topo entre Hendaye et Donostia. Les premiers projets du syndicat des mobilités voient le jour.

Un train toutes les 15 minutes

Imanol Leza a évoqué l’avenir d’un moyen de transport, ancré dans le quotidien des Hendayais, le fameux « topo », un train urbain de « banlieue » dont une ligne rejoint Hendaye à Donostia-Saint Sébastien, la capitale du Gipuzkoa. Cela concerne 500 000 voyageurs par an. Le réseau est en amélioration constante : dédoublement des voies, nouvelles gares, mise en conformité. Alors que la Communauté autonome d’Euskadi parie sur le train, en tant que moyen de transport collectif écologique, social et économique, Imanol affirme que « en 2022, il y aura un train toutes les 15 minutes entre Hendaye et Donostia ». La nouvelle ligne LGV rejoindra également le réseau « français » dans la zone d’Hendaye-Irun. Imanol Leza rend compte du retard pris dans la construction du réseau ferroviaire, nommé Y Basque du fait de sa configuration reliant les 3 villes de Saint Sébastien, Bilbao et Vitoria-Gasteiz, via le nœud de Bergara. « L’Y basque est dans le corridor européen prioritaire, mais l’Espagne a préféré construire une mosaïque de lignes non prioritaires ». Le transport des marchandises par le rail est un des axes majeurs de ce projet, avec notamment une connexion directe au port de Bilbao et un projet de lien à celui de Pasaia. Transports maritimes et ferroviaires de marchandises seront interconnectés.

325 sociétés de transports dans la Bidassoaldea

David Navarro, directeur d’une société de transport, filiale de la SNCF, constate que 9000 camions traversent la Bidassoa tous les jours. « si rien n’est fait, il y aura 16 000 camions par jour dès 2020 ! ». Son secteur est en pleine mutation. « 12 000 emplois sont liés au transport, en Gipuzkoa, avec 600 établissements logistiques. La zone d’activités logistiques d’Irun Zaisa accueille à elle seule, 140 sociétés de transport, en moins de 2 km. La zone de Bidassoaldea compte 325 sociétés de transport. Tout le monde connait quelqu’un qui travaille dans ce domaine. ». Il a égrené les métiers de sa société, du transport routier, en passant par le fret aérien ou maritime, mais aussi, l’entreposage ou la livraison express. Cela inclut le transport de produits très sensibles dans le domaine de la santé. Ce secteur peine à trouver des « talents, des personnes qui ont du peps, alors que les niveaux de qualifications demandées ne sont pas forcément très élevées ».

Next Euskadi
Points de Vente
Elections législatives des 11 et 18 Juin 2017 - Télécharger les programmes

Les Démocrates Basques
PDE-EDP
Manifeste électoral du Parti Démocrate européen