Next Euskadi
Alderdi Eguna 2019

Archives

24/06/2019

L’avenir de l’économie productive à Bayonne, Anglet et Biarritz

Jean Tellechea a commencé par définir la notion d’économie productive.

rss Ezagutzera eman
L’avenir de l’économie productive à Bayonne, Anglet et Biarritz

TELECHARGER LA PHOTO

« Autrefois, les activités étaient réparties selon l’agriculture ou secteur primaire, l’industrie ou le secondaire et les services ou tertiaires. Actuellement, les activités productives destinées à un marché national ou international sont séparées de l’économie résidentielle liée à une activité dans le territoire. Dans l’économie productive, on y trouvera des entreprises industrielles et les services à ces entreprises. L’économie résidentielle réunit l’essentiel des services à la personne dans un territoire qu’elles concernent le commerce, la médecine, mais aussi les activités touristiques. L’artisanat est également essentiellement dans le résidentiel ». Les activités publiques se concentrent quant à elles sur les services non marchands. Le Pays Basque comme la Région Nouvelle Aquitaine souffrent d’un déséquilibre entre économies productives et résidentielles.

9% de la richesse créée

Pantxoa Bimboire a mis l’accent sur la faiblesse de l’activité productive sur le BAB. Elle ne génère que 9% de la richesse créée. Il a mis en évidence « la faiblesse du foncier disponible pour développer ce type d’actions ». Il a souligné la nécessité de ne rejeter aucune industrie. « Certaines entreprises ont commencé avec 1 ou 4 salariés sur des créneaux que personne ne voulait. Elles ont parfois plus de 100 salariés maintenant. La production ce n’est pas uniquement la high tech ». Il a également confirmé le déficit d’image de l’entreprise, en terme d’emplois, alors que globalement un emploi industriel est 25% mieux rémunéré qu’un emploi dans le résidentiel.

Peio Etxeleku a confirmé la pression foncière comme une faiblesse majeure pour l’installation d’entreprises. Chef d’entreprise à la tête du groupe Agour, il se souvient : « le BAB a un tel manque de foncier, qu’ils peuvent se choisir le type d’activités qu’ils souhaitent. Notre candidature pour un projet d’implantation n’a pas été retenue, parce que nous ne fournissions pas suffisamment de matière grise ». Pour Peio, il faut lier le destin de la côte basque à celui du Pays Basque intérieur, dans le cadre de la nouvelle gouvernance Pays Basque.

Economie productive = qualification

Pour Jean Tellechea, le principal enjeu de l’économie productive est celui de « la création de richesses, avec des emplois de qualité, des personnes avec un bon niveau de qualification. Elle contribue au renforcement du territoire. Compte tenu de sa faiblesse en Pays Basque, nous captons moins d’investissements, les jeunes les mieux formés continuent à s’éloigner du territoire et l’immobilier prend la place de la sphère productive ». Les chiffres parlent d’eux-mêmes, dans une comparaison ciblée entre Euskadi, la Navarre et l’Aquitaine. Euskadi cumule 28% des emplois dans l’industrie, la Navarre, 36%, la Nouvelle Aquitaine 21% et le Pays Basque nord, 10%. Résultats : la richesse par habitant créé en Aquitaine est inférieure de plus de 36% à ceux de la Navarre et d’Euskadi, le revenu par habitant y est également inférieur de 12%. Conséquences :  En Euskadi, 48% des personnes diplômées viennent de l’enseignement supérieur, en Navarre, 44.5% et en Aquitaine, seulement 30.8% ! La recherche et développement est de 610€ par habitant, en Euskadi, 496€ en Navarre et de 360€ en Nouvelle Aquitaine.

La formation en tant que moteur

L’importance d’un moteur, celui de la formation a été mis en évidence à l’heure de créer progressivement des personnes qualifiées, parmi elles des créateurs d’entreprise mus par leur esprit d’initiative. Les expériences de Mondragon, de l’école d’ingénieurs Estia ou même d’Hasparren avec le lycée technique ont illustré ce propos. Pour Jean Tellechea, « la réussite de la zone d’activités d’Izarbel repose sur le triptyque technopolitain de la formation, la recherche et l’entreprenariat. Nous avions directement importé ce modèle du Pays Basque sud. » Pantxoa Bimboire a rappelé le pari sur le long terme de la CCI Bayonne Pays Basque qui a dû éponger durant des années, les pertes de l’école d’ingénieurs Estia qui est aujourd’hui bénéficiaire. Il a également insisté sur le modèle entrepreneurial, patrimonial et non spéculatif en Pays Basque. « Ici, un peu comme en Allemagne, on investit dans l’entreprise, sur le moyen terme pour réussir ».

L’écosystème du Sud

Le modèle du Pays Basque sud suscite également un vif intérêt. Il est basé sur un écosystème local très performant, entre les institutions autonomes, le monde de l’entreprise et la formation notamment professionnelle. Peio Etxeleku a relaté une anecdote en tant qu’entrepreneur présent en Gipuzkoa. « Un expert de l’administration fiscale du Gipuzkoa a rencontré les entreprises gipuzcoannes de plus de 50 salariés, pour les informer des avantages fiscaux possibles pour attirer de nouveaux talents ou des starts ups mondiales qui soutiendraient les entreprises locales » !

Pour une stratégie économique

Les politiques publiques en particulier de la Communauté Pays basque comportent un soutien à des filières considérées comme stratégiques, dans une ambition d’innovation : aéronautique, mécatronique, numérique, construction durable, filière Océan, agriculture et agro, santé et bien-être ou encore la logistique. Mais pour Pantxoa Bimboire, « toutes ces politiques ne servent que s’il y a un esprit d’initiatives des entrepreneurs, la volonté de se retrousser les manches ». Peio Etxeleku attend des institutions publiques qu’elles leur montrent les tendances en cours, en sortant des notions clichés et en entrant dans le détail. La Communauté Pays Basque doit construire une réelle stratégie de développement économique. Par exemple, « il ne s’agit pas seulement de créer de nouvelles zones d’activités, mais de créer un lien entre elles, savoir implanter des entreprises motrices qui suscitent autour d’elles une activité et d’autres entreprises ».

Next Euskadi
Points de Vente
Elections législatives des 11 et 18 Juin 2017 - Télécharger les programmes

Les Démocrates Basques
PDE-EDP
Manifeste électoral du Parti Démocrate européen