Next Euskadi
Votre opinion nous intéresse!

Archives

10/03/2020

Christophe Lamboley : « une équipe jeune et positive »

Christophe Lamboley, nĂ©o Alderdikide d‘Eaj-Pnb, aborde avec enthousiasme ces Ă©lections municipales Ă  Biarritz, au sein de lâ€˜Ă©quipe conduite par Guillaume Barucq. Ses annĂ©es passĂ©es en Gipuzkoa le lĂ©gitime en tant que « faiseur de liens » transfrontaliers. D‘autant que les idĂ©es et les projets ne manquent pas.

rss Ezagutzera eman
Christophe Lamboley : « une équipe jeune et positive »

TELECHARGER LA PHOTO

Originaire de la Drôme, comment êtes-vous devenus Basque et membre d’Eaj-Pnb ?

Effectivement je suis originaire de l'est de la France entre la Drôme et la Franche-Comté. J'ai atterri au Pays Basque en 2009 pour mes études à l'école d'ingénieur ESTIA. Tombé amoureux de Biarritz et mon diplôme en poche en 2012, je rejoins une jeune entreprise en Gipuzkoa à Beasain qui cherchait un ingénieur trilingue français, anglais, espagnol afin de développer un cluster pour exporter le savoir-faire de 3 sociétés locales dans la métallurgie mécano-soudure et usinage. Au bout de 5 ans, j'en deviens le gérant et me rapproche du Gouvernement basque de Gasteiz pour des subventions dans des programmes d'aide à l'internationalisation des PME d'Euskadi. J'ai de suite été très impressionné par le dynamisme, la volonté et les moyens d'EAJ-PNB pour aider son tissu industriel. Le Goierri tient des records en Europe pour son faible taux de chômage. Il m'était apparu évident qu'une politique lorsqu'elle est appliquée avec méthode et sérieux pouvait réellement servir l'intérêt général (loin des préjugés et de la défiance dans nos sociétés et particulièrement en France.) De nombreux collègues appartenaient au PNB et de fil en aiguille je m'en suis rapproché jusqu'à en intégrer le Biltzar de Bayonne l'année dernière via mon parrain, ancienne relation de l'ESTIA et élu à Urrugne Jean TELLECHEA. EAJ-PNB est totalement en phase avec mes valeurs et mon envie de donner à cette Terre qui m'a accueilli pour en défendre la culture, l'économie et sa place dans le paysage Français, Espagnol et Européen. J'apprends le Basque depuis 3 ans que je trouve fascinant dans sa construction et son utilisation. 

Etes-vous pleinement intégré à la liste de Guillaume Barucq, à Biarritz ? Quel est votre rôle dans cette équipe ? 

C'est le moins que l'on puisse dire, je suis 9ème sur la liste de Guillaume BARUCQ, fléché à la CAPB avec une délégation pour les sujets transfrontaliers. J'y ai trouvé une équipe jeune, positive, avec de fortes compétences chacun dans son domaine. L'approche qu'a Guillaume sur cette campagne et sa vision de la politique change radicalement de ce à quoi nous sommes habitués : mettre les talents en avant comme autant de pierres à l'édifice pour un projet solide et ambitieux pour Biarritz.  

Vous connaissez les Pays Basque sud et nord. Qu’ont-ils à nous apporter et réciproquement ? Le transfrontalier est un vaste sujet. Quelles seront vos priorités si vous êtes élus ? 

J'apporte cette dimension d'ouverture au sud oui, nous avons déjà pu échanger avec Eneko Goia Laso, maire de Donostia, et sommes totalement en phase sur ce que doivent être les liens entre nos 2 villes et les axes concrets de réflexion. L'ancrage culturel historique du Pays Basque Sud ainsi que son puissant tissu économique sont des véritables piliers et nous nous devons d'en tirer le meilleur pour tout notre territoire, créer plus de synergies dans des partenariats d'innovation et de recherche, il y a de part et d'autres des centres d'excellence en la matière. Dans l'enseignement pour mettre en place des outils pour aider les jeunes de part et d'autre de la Bidasoa qui souhaitent se développer personnellement et professionnellement à pouvoir faire sauter les verrous que peuvent représenter la maitrise de la langue espagnole ou française. Agir également pour promouvoir l'apprentissage et la pratique de l'euskara moins présent chez les jeunes d'Iparralde mais de pratique quotidienne chez ceux d'Hegoalde. Nous pourrions organiser des ateliers sur des thématiques variées pour échanger et faciliter les contacts. De notre côté, le sud a tout à gagner de ce que représente Biarritz et sa vitrine touristique, nous pourrions proposer des Pass d'activités culturelles communes entre sud et nord dans l'optique d'avoir un jour des transports entre Bayonne et Donostia à ticket unique et qui permettent l'accès par exemple aux 2 aquariums de Donostia et de Biarritz, aux 2 stades pour un pack weekend Rugby et Football entre Aguiléra / Jean Dauger et Anoeta. Entre le lycée Hôtelier et la Basque Culinary Center, entre le Kursaal et la gare du Midi. Dans l'agriculture, fermes pédagogiques sur les produits du Sud et du Nord, sur la protection et la découverte du patrimoine d'Euskadi. Bref, vous voyez des idées nous n'en manquons pas ! Je reste convaincu qu'avec une vraie motivation politique et une approche commune, c'est possible. Egin Dezagun ! 

Next Euskadi
Points de Vente
Elections législatives des 11 et 18 Juin 2017 - Télécharger les programmes

Les DĂ©mocrates Basques
PDE-EDP
Manifeste électoral du Parti Démocrate européen