Next Euskadi
Votre opinion nous intéresse!

Archives

07/04/2020

Suivre le Lehendakari Aguirre

Le 28 mars 1960, Jose Antonio Aguirre était enterré en l‘Eglise de Saint-Jean-de-Luz. 24 ans plus tôt, le 7 octobre 1936, il présidait le premier gouvernement basque de l‘histoire. Le 29 mars 2020, nous aurions dû célébrer le premier Lehendakari de la nation basque. La crise sanitaire nous a contraint à annuler cet événement commémoratif. Nous vous exposons ce que nous aurions voulu y dire.

rss Ezagutzera eman
Suivre le Lehendakari Aguirre

TELECHARGER LA PHOTO

Jose Antonio Aguirre est celui qui a défendu, dans les heures les plus sombres de l’histoire basque, l’espoir et l’avenir de notre nation basque, notre histoire à tous. En 1931, il avait remporté ses premières élections et été devenu maire de Getxo. L'une de ses premières initiatives avait alors été de proclamer « La République basque liée en fédération avec la République espagnole ». Lors des élections generales de 1933, il devient député de Biscaye. Avec les autres députés d’EAJ-PNB, il défend un premier statut d’autonomie, d'Estella. Mais c’est surtout pendant la Guerre Civile qu’il montre sa carrure d’homme d’Etat. Comme chef du gouvernement basque, Lehendakari, il proclame le droit du peuple basque à la liberté avant d'être contraint de s’exiler devant l’avancée des insurgés franquistes. Entre 1940 et 1941, le Lehendakari Aguirre luttera en Europe, depuis la France, depuis Paris, de Guernica jusqu’à New York, comme il le raconte dans son fameux livre, pour protéger les valeurs démocratiques, la légitimité de la nation basque.

L’homme politique basque qui a ouvert la voie

Pendant ces années, le gouvernement basque et EAJ-PNV continuent de lutter dans la clandestinité et l'exil. Depuis le siège officiel du gouvernement basque à Paris, accompagnés notamment de Manuel de Irujo, de Juan Ajuriaguerra ils maintiennent la flamme nationaliste basque, républicaine, démocratique et éveillent les consciences à la cause basque en dehors de l’Espagne. Après la dictature, depuis 1978, l’Espagne a connu une nouvelle constitution et Euskadi s’est fait une place au sein de l’Etat des autonomies. L’histoire a reconnu le travail effectué. La question de la légitimité du Pays basque ne se pose plus. Ici, depuis 3 ans, le Labourd, la Basse-Navarre et la Soule sont réunies au sein de la Communauté d’agglomération Pays basque. La réalité politique du Pays basque continue de se dessiner, de ce côté aussi. Ipareuzkadi n’est plus uniquement un territoire voisin, il a une place à construire pour la nation basque tout entière.

Aguirre a ouvert cette voie. Lui, est décédé, à Paris le 22 mars 1960. Il avait 56 ans. Il repose ici, sur sa terre basque, à Saint-Jean-de-Luz, où nous voulions lui rendre hommage, le 28 mars 2020. Une pandémie mondiale en a décidé autrement. Nous devons cependant continuer sur le chemin ouvert par Aguirre, pour construire la nation basque, dans le respect des institutions. Nous devons continuer sur le chemin du respect des choix et des demandes de tous les individus qui vivent et font vivre notre Pays basque. Chacune des composantes de la nation basque participe à notre réalité, librement. Merci à Jose Antonio Aguirre de nous avoir montré que ce chemin est aussi notre destin.

Next Euskadi
Points de Vente
Elections législatives des 11 et 18 Juin 2017 - Télécharger les programmes

Les Démocrates Basques
PDE-EDP
Manifeste électoral du Parti Démocrate européen