Next Euskadi
Votre opinion nous intéresse!

Archives

20/01/2021

Réaction d’EAJ-PNB à la crise de la grippe aviaire

A la suite des épisodes pandémiques de 2016 et 2017, la nouvelle forme de grippe aviaire H5N8 se propage à grande vitesse dans les exploitations agricoles en particulier landaises.

rss Ezagutzera eman
Réaction d’EAJ-PNB à la crise de la grippe aviaire

TELECHARGER LA PHOTO

Les pouvoirs étatiques n’ont toujours pas trouvé de méthode satisfaisante pour contrarier leur propagation. Rien dans les règles de biosécurité dans les élevages, ni dans les consignes de claustration ne montrent leur totale efficacité. Face à cette énième crise, le Ministre de l’Agriculture appelle à « éteindre l’incendie » par un abattage massif et à « accompagner » les éleveurs qui, pour nombre d’entre eux, n’ont plus aucune source de revenu.

Le Pays basque se distingue par un double modèle de production de qualité :

  • des élevages de densité réduite, en plein air ;
  • des filières intégrées, destinées à des circuits de transformation et de commercialisation plus longs, qui sont tout aussi légitimes. Il est d’ailleurs remarquable que les coopérateurs et les équipes techniques de l’entreprise basque leader de cette filière, la coopérative Lur Berri, se soient montrées les plus exemplaires par rapport à la mise en œuvre des mesures de prévention (et se trouvent aujourd’hui injustement pénalisés).

Eusko Alderdi Jeltzalea-Parti nationaliste basque (EAJ-PNB) déplore :

  • Le manque de réflexion et d’analyse suite aux crises précédentes. Les engagements pris en 2017 ont en effet été appliqués de façon très inégale : regroupement des différentes étapes de production, limitation des transports.
  • La lenteur de gestion de la crise : les services sanitaires qui ne répondent que tardivement aux agriculteurs. Ils n’ont aucune alternative à l’éradication totale des élevages.
  • La décision d’abattage massif, sans nuance (y compris sur les élevages sains) et sans concertation avec les territoires et les modèles économiques de nos producteurs basques.

EAJ-PNB appelle à prendre en compte l’urgence d’une filière qui joue son avenir ; elle peut être la crise de trop pour des agriculteurs qui subissent la double peine COVID/grippes aviaires successives. Dans le contexte actuel, EAJ-PNB appelle à ce que l’ensemble des énergies soient mobilisées pour :

  • assurer une indemnisation maximale de tous les acteurs de la filière frappés par les décisions administratives : éleveurs mais également transformateurs (qui sont déjà durement touchés par la crise COVID-19) ;
  • sauvegarder le patrimoine génétique du territoire, en particulier de la race locale Kriaxerra ;
  • limiter au maximum les transports de volailles (il est particulièrement contradictoire qu’une partie importante des élevages viennent se faire abattre à Came, avec tous les risques sanitaires que cela engendre);
  • capitaliser des solutions efficaces, concertées et nuancées pour que notre filière soit prête à résister aux prochaines épidémies

Enfin, EAJ-PNB appelle à ce que les différents acteurs puissent participer, conjointement avec les services de l’Etat, à une meilleure prise en compte des spécificités de notre territoire ; notamment en intégrant le critère des investissements déjà réalisés par les éleveurs en matière d’amélioration du niveau de biosécurité.

Crédit photo : France Bleu

Next Euskadi
Points de Vente
Elections législatives des 11 et 18 Juin 2017 - Télécharger les programmes

Les Démocrates Basques
PDE-EDP
Manifeste électoral du Parti Démocrate européen