Next Euskadi
Votre opinion nous intéresse!

Archives

05/05/2021

Corse et Pays Basque : Ensemble, on va plus loin

Depuis 2019, les gouvernements basque et corse partagent le vieil adage qui dit que seul on va plus vite mais qu’ensemble on va plus loin.

rss Ezagutzera eman
Corse et Pays Basque : Ensemble, on va plus loin

TELECHARGER LA PHOTO

L’exécutif corse au main des nationalistes depuis 2018 a engagé des discussions avec l’exécutif basque pour échanger des bonnes pratiques en matière de politique publique, sur les affaires européennes, la langue et la diaspora. Ces échanges ont abouti mardi dernier sur la signature d’un mémorandum de collaboration entre les deux gouvernements.

Mardi 13 avril, l’exécutif de Corse a signé un partenariat avec la Communauté Autonome du Pays Basque pour l’aider à faire entendre sa voix auprès des institutions européennes. Cette coopération initiée entre les gouvernements basque et corse est l’aboutissement de nombreux échanges depuis 2019. En septembre 2019, le lehendakari Urkullu avait reçu le président du Conseil exécutif de Corse Gilles Simeoni à Ajuria-Enea, la résidence du Président du Gouvernement basque. Le 24 janvier 2020, Iñigo Urkullu et Gilles Simeoni, s’étaient de nouveau rencontré pour formaliser ces relations entre les deux exécutifs, dans le but de parvenir à un accord de collaboration entre la Communauté Autonome basque et la Communauté corse. La semaine dernière, ce travail a abouti à la signature d’un mémorandum de collaboration entre les gouvernements basque et corse.

L’Europe, la langue et la diaspora

S’il y a bien trois axes politiques sur lesquels se retrouvent le Pays Basque et la Corse, ce sont bien les affaires européennes, la question linguistique et le fait de pouvoir compter sur une diaspora disséminée de par le monde. Ce mémorandum s’établit sur cinq ans, avec trois axes principaux. Le premier, c'est une coopération en matière d'affaires européennes. La Corse rejoint ainsi un réseau promu par Euskadi, pour améliorer la prise en compte des institutions de ce réseau dans les processus de gouvernance et de décision de l’Union Européenne. Gilles Simeoni l’a souligné après la visio-conférence : « Chaque fois que nous aurons des intérêts communs en jeu, nous les défendrons ensemble, à Bruxelles. Parler d’une même voix, cela nous rend plus audibles […]. La Corse se fera mieux entendre au plan européen, alors que son poids économique, son poids démographique ne le permettraient pas forcément, si elle restait seule. On a besoin de cette convergence. L’Union européenne, aujourd'hui, reste plus celle des Etats que celle des peuples. ». Sur la politique linguistique, l’exécutif corse compte s’appuyer sur l’expérience basque pour développer la langue, notamment à travers son officialisation pour qu’elle se développe sur le plan éducatif certes, mais aussi dans la société en général, dans les entreprises, dans le sport…

Ensuite, le dernier point porte sur la diaspora car c’est un point important de l’identité de nos territoires. Depuis 1994, le Parlement basque a voté un cadre législatif pour permettre de développer des relations avec les collectivités basques à l’étranger. Cette loi permet aux Basques de l’étranger de participer à la vie politique, économique, sociale et culturelle du Pays Basque. Ce cadre permet aussi au Pays Basque de rayonner à l’étranger à travers la présence de sa communauté basque exilée. Il y a 90 centres associatifs en Argentine, 193 dans le monde, financés en partie par le gouvernement basque, qui diffusent la langue et la culture basque. Ce type d’initiative est une source d’inspiration pour les Corses que ces personnes soient pleinement intégrées. Pour Gilles Simeoni, des dizaines et des centaines de milliers de Corses sont partis vivre ailleurs alors que des liens subsistent et cette ressource humaine est un atout essentiel ».

Présent depuis le début dans ces échanges, EAJ-PNB se félicite de cet accord. Lors de sa visite officielle de janvier 2020, le précédent Président d’EAJ-PNB en Iparralde, Pako Arizmendi avait accompagné la délégation corse et c’est à l’issue de cette réunion qu’ils ont pu établir un plan de travail commun.

Daniel Daraspe, adjoint au maire de Berrogain Laruns, membre de l'IBB

Article paru dans la Semaine du Pays Basque n° 1427, le vendredi 30 Avril

Next Euskadi
Points de Vente
Elections législatives des 11 et 18 Juin 2017 - Télécharger les programmes

Les Démocrates Basques
PDE-EDP
Manifeste électoral du Parti Démocrate européen