Next Euskadi
Votre opinion nous intéresse!

Archives

19/05/2021

Euskadi Europan

A l'occasion de la journée de l‘Europe, de la paix et de l‘unité, le 9 mai dernier, Peio Etxeleku, président de l‘IBB (EAJ-PNB), a réaffirmé les valeurs européennes d'EAJ.

rss Ezagutzera eman
Euskadi Europan

TELECHARGER LA PHOTO

Chaque année le 9 mai est la journée de l’Europe, de la paix et de l’unité. Ce 9 mai 2021 va au-delà de la célébration annuelle de l’Union européenne. Il marque le lancement de la Conférence sur l’avenir de cette Union. Quelle Europe voulons-nous pour les décennies à venir ? Telle est l’ambition affichée par cette Conférence, à un moment de forte contestation des institutions européennes.

A l’occasion de ce rendez-vous crucial, EAJ réaffirme l’originalité de son message européiste. Oui à l’Europe des peuples. Oui à l’ambition d’un peuple basque européen, à la fois souverain et européen. Oui à une Europe pleinement démocratique, proche des citoyens avec un pouvoir fort, capable de répondre réellement aux grands défis contemporains et les protéger.

Dans le fond, EAJ, cofondateur de la Communauté européenne, en 1957, réaffirme le seul principe capable de conjuguer ces ambitions nécessaires : le fédéralisme. Etre pro-européen aujourd’hui, c’est être fédéraliste européen.

En ces temps de réinvention démocratique, par des formules participatives, cette Conférence sur l’avenir de l’Union européenne doit être exemplaire. Elle fédérera un maximum de citoyens, d’agents sociaux et d’institutions, dans un processus ascendant, de l’échelon local jusqu’au sommet. Cela doit créer un débat riche et aboutir à une Union plus utile, proche et pleinement démocratique. Les institutions issues des élections européennes de 2019 devraient trancher ce débat.

Pour EAJ, les valeurs fondatrices du projet européen sont à réaffirmer et à actualiser : paix, démocratie, droits fondamentaux, parmi lesquels, le droit à l’autodétermination, liberté, solidarité et subsidiarité. La subsidiarité, principe fédéraliste fondamental, affirme faire au plus près des citoyens, les politiques les plus efficaces. Elle est la condition pour que le citoyen soit au cœur de l’Union européenne. Une Union “de bas-en haut” à quatre niveaux de pouvoir : local, régional, Etat fédéré et fédération européenne. Il faut sortir de l’impuissance des Etats souverains actuels : à la fois, trop grands pour être proches des gens et trop petits pour ré- pondre aux défis globaux du XXIe siècle.

Pour EAJ, la Fédération européenne sera la plus efficace pour traiter les Affaires étrangères, la sécurité et la Défense, l’immigration et la politique d’asile, la transformation écologique et digitale, la convergence des politiques économiques, fiscales et sociales. Cette Union disposera de ressources fiscales propres. Elle devra consolider un système de protection minimale et lutter contre la pauvreté.

EAJ souhaite une fédération, constituée d’institutions claires pour être compréhensibles et transparentes. Le Parlement européen et le Conseil de l’Union seront les deux chambres législatives de la Fédération. La Commission européenne en sera le gouvernement. L’exigence de l’unanimité et le droit au veto de chaque Etat seront emplacés par un système de majorités. Le nouveau texte prévoira la résolution des conflits territoriaux, via le dialogue et la médiation politique. Une Directive de la Clarté inspirée du Canada pour le Québec, établira le mécanisme de résolution de ces tensions.

Mais attention, la démocratie européenne doit être réfléchie sans les contrôles parasites des Etats-membres et leurs systèmes politiques éculés. Réfléchir depuis la base jusqu’au sommet, est l’unique issue pour que nous ayons des institutions qui soient utiles pour tous.

Depuis le début de la construction européenne, EAJ a toujours combattu pour une Europe des peuples. Dès la fin de la Seconde Guerre mondiale, nous avons défendu l’idée d’une Europe démocratique, fédéraliste, proche des citoyens avec un pouvoir réel, capable de répondre aux grands défis contemporains en nous appuyant sur le principe de subsidiarité, et ainsi définir des politiques plus adaptées et efficaces.

Le 9 mai 2021, nous aurons une opportunité unique pour que le projet européen réponde aux aspirations des citoyens et aux défis du XXIe siècle.

Peio Etxeleku, président régional d’EAJ

Article paru dans Mediabask, le 08 mai 2021

Next Euskadi
Points de Vente
Elections législatives des 11 et 18 Juin 2017 - Télécharger les programmes

Les Démocrates Basques
PDE-EDP
Manifeste électoral du Parti Démocrate européen