Next Euskadi
Votre opinion nous intéresse!

Archives

21/05/2021

Le Conseil Constitutionnel tue l‘espoir de renouveau de l‘euskara

EAJ dénonce la décision du Conseil Constitutionnel contre la loi Molac sur les langues dîtes régionales. Cette décision constitue un recul sans précédent dans la promotion de celles-ci.

rss Ezagutzera eman
Le Conseil Constitutionnel tue l‘espoir de renouveau de l‘euskara

TELECHARGER LA PHOTO

La mesure la plus grave concerne le rejet du système d’enseignement immersif, dans l'enseignement public. Elle porte atteinte aux expérimentations immersives dans les écoles publiques et créé une incertitude sur le système immersif privé, porté par Seaska et ses ikastolas. Bloquer l'enseignement immersif dans le service public, c'est fragiliser le formidable élan des dizaines d'expérimentations en cours en Pays Basque nord. C'est une source d’inquiétude majeure. Ce système d’enseignement a pourtant démontré sa capacité à former des locuteurs a minima bilingues, euskaldun et francophones. Langue française et enseignement immersif sont plus que compatibles, puisque ces élèves ont une meilleure maitrise du français que les élèves d’autres filières, au baccalauréat.

Pour EAJ, s’attaquer à l’enseignement immersif revient à s’attaquer au principal instrument de formation de nouveaux locuteurs dans ces langues. Cela revient à tuer l’espoir de leur renouveau.

Prétendre que le français est la seule langue d’enseignement s’inscrit dans la longue tradition anti-diversité de cet Etat. Les députés LREM signataires du recours contre cette loi s’inscrivent désormais dans cette tradition.

EAJ dénonce une situation inacceptable. L’article 2 de la Constitution qui stipule que « la langue de la République est le français » est devenu un verrou juridique au service d’acteurs politiques uniformisateurs.

En 2022, le prochain président de la République devra porter une réforme constitutionnelle ouvrant la voie à la reconnaissance de ces langues minorisées. En parallèle, la situation actuelle montre la nécessité absolue d’un Statut territorial de l’euskara, en Pays Basque nord.

EAJ réclame ce statut depuis plus de 5 ans. Le consensus local en faveur de l’euskara et du gascon doit s’exprimer pleinement sans l’entrave du pouvoir central parisien.

Peio Etxeleku, Président régional d’EAJ-PNB, membre de la direction nationale d’EAJ-PNB

Next Euskadi
Points de Vente
Elections législatives des 11 et 18 Juin 2017 - Télécharger les programmes

Les Démocrates Basques
PDE-EDP
Manifeste électoral du Parti Démocrate européen