Next Euskadi
Votre opinion nous intéresse!

Archives

02/07/2021

Abertzaletasuna da geroa! Pour un patriotisme basque inclusif et progressiste

LEMA 229 - Editorial par Peio Etxeleku, président d'EAJ, en Pays Basque nord - Parution du trimestriel Lema, le vendredi 16 Juillet 2021

rss Ezagutzera eman
Abertzaletasuna da geroa! Pour un patriotisme basque inclusif et progressiste

TELECHARGER LA PHOTO

Les dernières élections départementales et régionales ont été riches d’enseignements en Pays Basque nord :

  • Une abstention sans précédent d’abord, qui interpelle tous les responsables politiques que nous sommes. Les facteurs explicatifs sont nombreux et nous n’y reviendrons pas en détail. Nous pouvons cependant déplorer plusieurs dérives : une confusion des enjeux, avec des partis hexagonaux qui ont voulu en faire un tour de chauffe pré-présidentielles, un déficit absolu de pédagogie sur les compétences des départements et des régions (qui interroge également sur la pertinence de la compilation de tant d’institutions au sein desquelles la prétendue décentralisation n’est que très partielle) et enfin, des problèmes logistiques majeurs, inconcevables dans une démocratie supposément aussi mûre que la France.
  • Des élections qui confortent la position d’élus de proximité et de terrain, profondément attachés à la préservation de l’identité basque et à un traitement pragmatique et efficace des problèmes quotidiens de nos concitoyens. Ce sont des élus avec qui nous travaillons en permanence et dont nous connaissons les qualités, c’est ce qui a motivé l’apport de soutiens locaux d’EAJ, sur plusieurs cantons du Pays Basque intérieur.
  • Un niveau de vote historique des abertzale qui deviennent la deuxième force politique d’Iparralde. Même si plusieurs approches ou thématiques nous séparent (et nous ont même fait considérer comme adversaires dans un passé récent, en particulier sur la question de la violence politique, heureusement éteinte aujourd’hui), nous ne pouvons que nous réjouir de la progression du fait national basque. EH Bai récolte aujourd’hui les fruits de plus de 40 ans d’actions militantes, dans tous les domaines de la société. Nous n’oublions pas cependant que de nombreux Jeltzale y ont aussi contribué : qu’il s’agisse de la création de Seaska (Dr. Argitxu Noblia), de Herrikoa ou du Conseil de Développement du Pays Basque (brillamment présidé par Ramuntxo Camblong) ou encore dans le domaine du développement économique ; le Gouvernement Basque, dirigé par EAJ, répondant systématiquement et (trop) discrètement présent à chaque fois qu’il convient de financer les multiples initiatives de la société civile d’Iparralde (constructions d’Ikastola, créatIons culturelles, OPLB (Office Public de la Langue Basque) ou encore EHLG (Euskal Herriko Laborantxa Ganbara), etc.).
  • Une expression politique du Pays Basque nord quelque peu tronquée dans les résultats des régionales puisqu’aucune voix abertzale n’a trouvé sa place au sein des listes présentées à nos suffrages.

 

Pour ce qui est d’EAJ, les exigences du Code Électoral et la brièveté avec laquelle notre nouvelle direction a dû traiter cette question ne nous ont pas permis de jouer le rôle auquel nous aspirons sur l’échiquier politique d’Iparralde :

  • Par rapport aux cantonales, notre Parti était directement représenté sur le canton de Biarritz (avec le binôme Abeberry - Auzeméry) où nous avons obtenu un score encourageant de 10,7%. A n’en pas douter, il s’agit d’un socle intéressant en vue de la création d’un groupe local de sympathisants qui incarnent véritablement une nouvelle génération politique et qui pèsera dans les prochaines échéances électorales.
  • Plusieurs réélections de Conseillers Départementaux dont nous sommes proches nous ont réjouis car elles nous permettront de poursuivre le travail de terrain et de proximité que nous menons ensemble en vue de bâtir un Pays Basque plus équilibré.
  • Mais la victoire de Joseba Erremundegi (canton de Bayonne et Boucau), qui s’est lancé grâce à nous en politique et qui est promis à un bel avenir, revêt une saveur toute particulière. Nous nous en félicitons.
  • Pour ce qui est des régionales enfin, l’impossibilité de présenter des candidats dans 12 départements (!) nous a amenés à discuter la possibilité de nouer des alliances avec des partenaires politiques qui nous sont compatibles. Cette approche qui s’inscrit totalement dans l’ADN d’EAJ (nous préférons de loin, être à l’intérieur des institutions, aux côtés de mouvements politiques qui partagent l’essentiel de nos valeurs démocratiques) n’a malheureusement pas abouti. Les mouvements politiques hexagonaux ont certainement privilégié des calculs d’appareils au détriment de l’expression de la parole abertzale progressiste, au sein de l’assemblée régionale. Nous ne pouvons que le regretter.
  • Une dernière et double satisfaction enfin : le relatif échec du Front National (ce parti obscurantiste et raciste obtenant des scores très éloignés de ses ambitions) et la victoire éclatante de nos amis et alliés Corses de Fà Populu Inseme, emmenés par Gilles Simeoni. Complimenti Edmond !

 

Ces élections nous confortent donc dans notre volonté de rassemblement de toutes les sensibilités centristes et euskalzale d’Iparralde, dont l’ambition première est le développement équilibré du territoire basque, dans le double respect des intérêts des générations futures (défi écologique) et de ce qui fonde le socle de notre identité : nos droits linguistiques, le respect dû à notre terre nourricière, la foi en la diversité et en notre capacité à intégrer tous ceux qui font leur, cette terre si singulière et veulent son rayonnement au sein d’une fédération européenne où Euskadi aura toute sa place.

Next Euskadi
Points de Vente
Elections législatives des 11 et 18 Juin 2017 - Télécharger les programmes

Les Démocrates Basques
PDE-EDP
Manifeste électoral du Parti Démocrate européen