LGTBIQ+ Harrotasunaren Nazioarteko Eguna

Archives

26/06/2024

EAJ-PNB, le vote utile pour la démocratie en Pays Basque et les solutions locales

Mardi 25 juin au soir, à Ustaritz, EAJ-PNB a organisé une manifestation politique dans le cadre de la campagne des législatives qui se tiendront le 30 juin et le 7 juillet prochains.

rss Ezagutzera eman
EAJ-PNB, le vote utile pour la démocratie en Pays Basque et les solutions locales

TELECHARGER LA PHOTO

Après l’ouverture de l’événement par Peio Etxeleku, le président de l’Ipar Buru Batzar, les candidats EAJ-PNB, Gracianne Mirande Bec, Jean-Marie Erramuzpe et Jean-Tellechea, respectivement candidats dans la IVème, Vème et VIème circonscription des Pyrénées atlantiques ont partagé la tribune pour présenter leurs axes de campagne. Andoni Ortuzar, le Président de l’Euskadi buru batzar, la direction nationale du parti, Andoni Ortuzar a clos cette réunion publique en appelant les électeurs basques à « apporter dimanche une réponse abertzale et démocratique, en tenant compte de ce qui est en jeu : qui va à Paris pour représenter et défendre les Basques ».

 

Gracianne Mirande Bec, candidate EAJ-PNB dans la IVème circonscription des Pyrénées Atlantiques

Milesker aintzinetik deneri hunat etortzea gatik, Sortzez Euskal herrikoa eta Biarnesa naiz. Plazera haundia dut laugarren bozka-guneko EAJ hautagaia izatea. Euskaldun berria naiz, Ipar Euskadi bizi naiz. Deskarbonizazioaren arloan lan egiten dut. Legebiltzarean puntu hauek defendatuko ditut :

-Euskara, eta Gaskoia ere bai, hedatu bizitzean, nonahi mintzatzeko.

- Ekonomia, ainiztu eta garatu dezan

- Laborantza, babestu, aintzina joan arazteko, bereziki klimaren aldaketari aurrera egiteko.

Baxe-Nafarroan, Xiberuan, Euskal eta Pirinoetako haranak ahantzi gabe, erantzunak eredu deszentralizatu batean kokatzen dira. Zer defenditzen dugu ? Erabakiak lurraldeen esku egotea, lurralde bakoitzak beren aurrekontua menperatzea, bertako aterabideak sort daitezen...

Je suis d'origine basque et béarnaise et j'ai le plaisir d'être candidate EAJ-PNB sur la 4ème circonscription. Je suis un nouveau bascophone, je vis au Pays basque nord. Je travaille dans le domaine de la décarbonation. Je défendrai au Parlement les points suivants :

-L'euskara, et le Gascon, pour vivre dans la langue et pour parler partout.

-L'économie pour la diversifié et la développer

-L'agriculture : je défendrai sa protection et sa transition, notamment vis-à-vis du changement climatique.

En Basse-Navarre, en Soule et sans oublier les vallées Basque et Pyrénéenne, les solutions se trouvent dans un modèle décentralisé. Avec ce modèle, que défendons-nous ?

Nous voulons que les territoires aient le pouvoir de décider. Nous voulons que chaque territoire maîtrise son budget afin que des solutions adaptées puissent émerger... Je vous propose de porter la voix d’un vrai modèle décentralisé, pour que nos territoires basques et béarnais puissent disposer de plus de pouvoir en local, pour pouvoir répondre à nos véritables besoins en termes d’agriculture, d’économie, d’activités économiques mais aussi d’environnement, de santé, de déplacements, de pouvoir d’achat… Aucune de nos communes ne doit être reléguée. L’égalité doit être pour tous. La solidarité aussi. Tout cela il faut le défendre ici mais aussi à Paris pour qu’on nous laisse le pouvoir d’agir sur notre quotidien, pour nous permettre d’être maître de notre destin ! C’est un enjeu démocratique !

C’est pour cela que je suis là ce soir : pour que nous puissions décider de ce que nous voulons.

Jean-Marie Erramuzpe, candidat EAJ-PNB dans la Vème circonscription des Pyrénées Atlantiques

Je tiens tout d'abord à vous remercier pour votre présence ce soir. Je suis très fier et très honoré de me présenter devant vous en tant que candidat aux élections législatives sur la cinquième circonscription des Pyrénées-Atlantiques.

Je m’appelle Jean-Marie Erramuzpe. Je suis né à Bayonne d’une famille de commerçants bayonnais. Après avoir passé plusieurs années en région parisienne chez des constructeurs automobiles. Je suis revenu au Pays basque où j'ai pu mettre à profit cette expérience pour devenir un entrepreneur engagé dans ma circonscription en créant plusieurs concessions automobiles.

Il y a quelques jours je parlais des liaisons dangereuses des deux blocs extrêmes et du vide sidéral constaté lors des débats où la chasse aux sièges "quoi qu'il en coute" l'emporte sur les enjeux majeurs et les préoccupations de nos concitoyens.

Je signalais également la fragilité de leur pacte ou plutôt de leur "cessez le feu" signé à la hâte quelques heures à peine après l'annonce de la dissolution. Je me suis trompé, car j'avais dit que ce cessez le feu durerait trois semaines, la durée des deux tours, avant d'exploser. Je me suis trompé car en réalité il n'aura duré que sept jours... sept petits jours avant que le naturel ne revienne au galop. Les extrêmes n'ont jamais été aussi proches du pouvoir !  Le président des Français parle haut et fort de guerre civile. Notre pays basque sait ce que veulent dire ces mots avec leurs conséquences dramatiques.

Pourquoi cette candidature ?

La dynamique croissante d’EAJ-PNB en Iparralde ces dernières années est le fruit de notre travail à tous mais surtout du travail effectué au sein de l’agglomération Pays basque par notre président et nos délégués, par nos biltzars, par nos militants. Nous avons enfin la visibilité que nous méritions. La belle campagne aux européennes avec des candidats hyper motivés a renforcé notre visibilité et notre crédibilité. Il était indispensable de ne pas casser cet élan et il était temps de m'engager personnellement dans ce combat avec un discours apaisé et sincère.

Nous sommes prêts ! Nous sommes prêts aujourd'hui à relever les défis économiques, environnementaux, sociaux… Chaque défi est une opportunité d'agir, de faire, par nous et pour tous les habitants du Pays basque.

En tant que candidat d’EAJ-PNB je veux insister sur 4 axes principaux :

La langue

Nous aspirons à un Pays Basque Plurilingue avec une identité Basque affirmée et accueillante. Nous souhaitons sauver les langues minoritaires l’euskara et le gascon. Nous souhaitons un statut et une protection légale pour nos langues dites régionales. La volonté sociale et l'ambition, nous l'avons ! Que cessent les décisions administratives arbitraires sur l'orthographe de nos prénoms pour donner un exemple.

 Le logement

Il y a quelques années nos jeunes rêvaient d'un emploi au Pays Basque pour rester au Pays Basque ! Aujourd'hui ils rêvent de trouver un logement au Pays Basque pour rester au Pays Basque. Nous, EAJ-PNB, nous avons fait un énorme travail auprès des acteurs concernés. Nous avons défini des points de levier pour apporter des solutions à ce sujet complexe. Pour rappel :  au Pays Basque, la part des résidences secondaires atteint entre 20 et 25 % des logements !!! Il faut agir.

 Développement économique durable 

Je m'engage à soutenir les initiatives locales qui visent à dynamiser notre économie tout en respectant notre environnement. Les PME, l'agriculture, l'artisanat et le tourisme durable seront au cœur de mon action. Je veux créer un écosystème où nos entreprises locales prospèrent et où nos jeunes trouvent des opportunités ici, sans avoir à partir, comme je l'ai fait personnellement. Notre Pays basque est un trésor naturel que nous devons protéger. Je me battrai pour des politiques ambitieuses en matière de transition énergétique, de préservation de nos ressources naturelles et de promotion des énergies renouvelables. Nos montagnes, nos rivières et nos forêts doivent être protégées pour les générations futures.

 Solidarité et justice sociale

Une société forte est une société solidaire. Je m'engage à lutter contre les inégalités, à défendre l'accès pour tous à des services publics de qualité, et à soutenir les initiatives visant à améliorer la qualité de vie de nos aînés, de nos familles et de nos jeunes. La santé, l'éducation, et l'inclusion sociale seront des priorités absolues. Mais un bon projet ne vaut que par la manière dont il est mis en œuvre.

Je m'engage à être un député à l'écoute, proche de vous. Chaque décision que je prendrai sera le fruit d'un dialogue constant avec les habitants de notre circonscription. Je veux travailler avec vous, pour vous, en toute transparence et en toute honnêteté.

 

Jean Tellechea, candidat EAJ-PNB dans le VIème circonscription des Pyrénées Atlantiques

Aujourd'hui, je viens devant vous avec un immense espoir pour notre avenir commun. Je tiens à commencer ce discours en exprimant mes sincères remerciements pour les innombrables messages de soutien que vous avez adressés à notre candidature, celle de Mathieu et la mienne. Dans une époque où la politique semble avoir perdu de vue l'essentiel – la place des hommes et des femmes dans notre société – pour se concentrer sur des ambitions d’appareils, des ambitions personnelles et des luttes de pouvoir, votre soutien représente une bouffée d'air frais et un rappel de ce qui est vraiment important : notre communauté, notre identité, et notre avenir commun.

Le Parti Nationaliste Basque est une institution profondément enracinée dans l'histoire. S’il est aujourd’hui le plus vieux parti basque, c’est parce que nous avons toujours été le reflet des aspirations de notre peuple. Notre parti est le plus aimé des Basques, non pas par hasard, mais parce que nous avons toujours choisi de défendre ses intérêts.

Notre vision pour le Pays Basque est celle d'un avenir où la justice et la cohésion sociale ne sont pas de simples slogans. Nous imaginons un Pays Basque où personne n'est laissé de côté, où chacun a la possibilité de s'épanouir et de contribuer à notre société. Nous œuvrons pour un environnement sain, capable d'accueillir les générations futures et respectueux de sa biodiversité. Cet engagement envers notre environnement est indissociable de notre identité basque, car nous savons que préserver notre terre, c'est préserver notre héritage.

Nous croyons fermement en une égalité réelle et effective entre les femmes et les hommes. Ce principe d'égalité est au cœur de notre vision et de nos actions. Nous voulons un Pays Basque où chacun a les mêmes opportunités, où les barrières liées au genre sont levées, et où chacun peut contribuer pleinement à notre développement économique et social. C'est en favorisant cette égalité que nous pourrons libérer le potentiel de tous nos citoyens.

Créer de la richesse et de l'emploi est également une priorité pour nous. Nous savons que la prospérité économique est le fondement d'une société stable et épanouie. Nous voulons un Pays Basque qui sait prendre des risques, qui encourage l'innovation et l'entrepreneuriat, et qui soutient ses entreprises. Nous voulons un Pays Basque qui soutient ses agriculteurs et ses pêcheurs, gardiens de nos espaces naturels et de notre biodiversité, garants de notre souveraineté alimentaire. Notre objectif est de construire une économie dynamique qui bénéficie à tous, en créant des opportunités d'emploi de qualité et en assurant un niveau de vie digne pour chacun.

Mais cette prospérité doit aller de pair avec une société solidaire et protectrice. Nous défendons une société qui protège ses membres les plus vulnérables, qui partage ses richesses et qui assure à chacun un accès équitable aux services publics et aux ressources. C'est cette solidarité qui fera la force et la résilience de notre communauté basque.

Pour réaliser cette vision d'un Pays Basque juste, prospère et solidaire, il est essentiel que nous ayons les moyens de décider, de travailler et d'investir selon nos propres priorités. Nous avons besoin que Paris nous accorde les compétences nécessaires, ainsi qu'un régime fiscal adapté à nos spécificités. Nous devons également pouvoir développer notre identité et notre langue, car elles sont au cœur de notre culture et de notre cohésion sociale.

Un Pays Basque juste, prospère et solidaire n’est pas la promesse :

-       D’un parti xénophobe. Notre société a besoin de confiance, de fraternité, pas de racisme, d’antisémitisme et de mépris

-       D’un parti qui défend l’insoumission. La vie en société implique des règles communes de vie, respectueuses et démocratiques. Le rapport de force et le chaos n’ont jamais été les ingrédients d’une société apaisée.

-       D’un parti anti européen. L’Europe est un projet qui réduit les inégalités entre les Etats nations, et qui fait des Régions le levier de la prospérité et de la solidarité. Les partis nationalistes français, parlent comme Vladimir Poutine, le langage de la grandeur, de la domination et de la guerre.

Un Pays Basque juste, prospère et solidaire, c'est l'engagement que nous prenons devant vous aujourd'hui. Nous nous battons pour un Pays Basque autonome, capable de prendre en main son destin et de construire un avenir meilleur pour tous ses habitants. Mais pour y parvenir, nous avons besoin de votre soutien le 30 juin prochain. Ensemble, nous pouvons faire de cette vision une réalité.

Elkarrekin ikuspegi hau errealitate bihur dezakegu.

Milesker

PDE-EDP
Manifeste électoral du Parti Démocrate européen